Blogue
28
08
2016

Roulez Mieux: Comment descendre en vélo de route?

Comment descendre en vélo de route?

Cette année au Tour de France 2016, nous avons vu comment les descentes peuvent être importantes pour gagner quelques secondes et prendre la tête du classement général! Cet article vous permettra d’améliorer vos habiletés techniques en vélo de route afin de gagner vitesse et confiance dans les descentes.  

On ne naît pas bon descendeur, tout s’apprend! Même Chris Froome a appris 😉

Les 3 éléments-clés d’une descente sécuritaire et performante!

1)      Stabilité

Les mains dans les “drops”, un ou deux doigts sur les manettes de freins. Cette position des mains vous permettra d’être toujours en contrôle de votre guidon peut importe la chaussée et les trous qui pourraient se présenter à vous.

Abaissez votre  centre de masse le plus possible pour une meilleure stabilité en abaissant les épaules plus près du guidon. Cela aide aussi à avoir une position plus aérodynamique sur le vélo. La position des pédales devraient aussi vous permettre d’absorber les chocs lorsque vous descendez en ligne droite. Ainsi, vos manivelles devraient être parallèle au sol, un pied devant et un pied derrière. Vous ne devriez pas mettre tout votre poids sur votre selle et adopter une position de “squat” afin d’absorber les imperfections de la route.

Lorsque vous devez prendre une courbe, n’oubliez pas de changer la position des pédales tel que décrit sur Comment prendre un virage à vélo?

2)      Anticipation (freinage et courbe)

En tout temps, assurez-vous d’avoir une position confortable au niveau du cou afin d’avoir une vision dégagée et de pouvoir anticiper au maximum la descente qui vous attend!

Pour une meilleure efficacité de freinage, vous pouvez « pompez les freins » ou freiner en intervalle de 1 à 2 secondes, cela diminue le risque que les freins surchauffent sur les jantes (comme c’est arrivé à Beloki sur le Tour de France 2003 en suivant Armstrong qui avait dû couper dans le champs!)

Par contre, ne freinez jamais pendant un virage comme nous le mentionnons dans l’article précédent.

3)      Pédaler ou pas?

Vous pouvez pédaler comme bon vous semble!  

Par contre, il est important de savoir que les cyclistes professionnels préfèrent pédaler pour conserver leur chaleur en descente et s’assurer de garder les jambes “fraîches” pour le reste de la course.  Donc, selon la durée de la descente (Camilien-Houde ou le Tourmalet) et selon la météo vous prendrez la décision de pédaler ou non!

Aussi, vos braquets (compact 50/34, mid-compact 52/36 et double 52/39) ont une certaine limite autour de 60-70 km/h. Si la cadence devient trop rapide, il est possible que vous sentiez un certain déséquilibre sur le vélo. Dans ce cas, arrêtez de pédaler et appréciez la vitesse! (ou freinez pour garder une allure confortable et sécuritaire).

Pratiquez ça et amusez-vous!

N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook pour découvrir les évènements et les capsules vidéos.

Collaborateur
Maxime Landreville, Ancien coureur cycliste/patineur de vitesse et Éducateur Physique.

10498684_10154257688585551_7522831086416777199_o1901380_10154010835035551_6880363879992781737_n

Auteur L'Équipe Physiovélo

Commentaires
0

Laisser un commentaire

Top