Blogue
16
09
2018

Positionnement cycliste (mains et cockpit)

Plusieurs cyclistes se présentent à la clinique avec des engourdissements aux mains et/ou une répartition de poids inadéquate sur le cockpit.

Le 13 septembre dernier, vous avez été plusieurs à interagir avec l’image / question suivante.  Il me semble donc important de répondre à cette question de base qui vous permettra d’améliorer votre positionnement cycliste.  Allons-y!

Voici quelques conseils pour évaluer et optimiser votre positionnement cycliste au niveau du cockpit:

  1. Les cyclistes devra être confortable sur ces cocottes.  C’est la position principale pour le positionnement des mains étant donné qu’elle assure une position neutre et optimale au niveau du poignet et de la paume de main.  En général le cycliste sera entre 70% et 80% du temps dans cette position lors d’une sortie cycliste.
  2. Pour optimiser le cockpit, le positionnement de la cocotte et du guidon doit permettre une transition tout en douceur entre la partie supérieure du cintre, la guidoline et la cocotte.  Cette situation est bien représentée dans l’image ci-dessous. 
  3. Le positionnement de l’ensemble des composantes (cockpit, guidoline et cocottes) doit permettre au poignet de se reposer en position neutre lorsque le cycliste est à vélo.  Ainsi, la répartition du poids dans la paume de mains sera optimale et évitera au cycliste les phénomènes de compression neurale qui pourrait entraîner des engourdissements aux doigts et aux mains.
  4. Ensuite, il ne faut pas négliger l’importance des pièces impliquées dans ce processus d’optimisation du positionnement.  Bien sûr, l’industrie cycliste a fait d’énormes progrès au niveau de l’ergonomie des composantes offertes aux cyclistes. Après s’être assuré de choisir un cintre de la bonne largeur, typiquement entre 36 et 44 cm de largeur centre-à-centre, il est important d’évaluer la morphologie de celui-ci et de peut-être tendre vers une option de type compact (tel que présenté ci-dessous). 
  5. L’ergonomie des cocottes est elle aussi en constante évolution.  Prenons par exemple l’arrivée des freins à disque qui a complètement bouleversé le design traditionnel et le format des leviers freins/vitesses.  Rassurez-vous, encore une fois, l’industrie continue d’innover afin d’assurer le confort des cyclistes.
  6. Finalement, il n’est pas possible de parler de l’ergonomie du cockpit sans parler de “reach” et de “cockpit drop” (termes aussi disponibles en français ;-).  En effet, la distribution du poids sur le cockpit est en relation directe avec les autres appuis sur le vélo (selle et pédales). Terminons en mentionnant l’importance de la condition physique du cycliste et de son expérience qui influenceront directement son habileté à maintenir une posture adéquate sur le vélo!

Voilà!

C’est long et plutôt complexe, n’hésitez pas si vous avez des questions. 

Voici en terminant la photo avant le positionnement.

Auteur Guillaume Coutu

Commentaires
0

Laisser un commentaire

Top