Blogue
02
12
2019

Pourquoi les cyclistes PRO sont assis sur le bout de leur selle?

Voilà une excellente question de positionnement cycliste qui nous a récemment été envoyée par un abonné de notre page.

Pourquoi les cyclistes PRO sont toujours assis, surtout en TT, sur le bout de leur selle?

Pour la plupart des cyclistes qui débutent, les cyclistes avec plus d’expérience sont souvent considérés comme des modèles. 

Dans ce contexte où les sportifs avec plus d’expérience sont vus comme des références pour les amateurs, une grande partie de la communauté cycliste tend à vouloir imiter les PRO dans leur positionnement.

Vous aurez probablement compris que cette tendance est rarement une bonne chose pour le cycliste amateur qui pratique son sport pour le loisir.

Plus important encore, le positionnement des cyclistes professionnels est règlementé de manière très stricte par l’UCI.  Ce faisant, les PRO sont contraints de faire leur positionnement à l’intérieur de plusieurs mesures prédéterminées.

Voici une image qui représente les règlements UCI en lien avec le vélo de Contre-La-Montre:

Voici une image qui représente les règlements UCI en lien avec le vélo de route:

À la vue de ces illustrations vous aurez peut-être deviné la complexité du positionnement cycliste chez les PRO. De plus, vous vous êtes probablement interrogé sur les raisons pour lesquelles ses différentes limitations ont été mises en place.

Il faut savoir qu’à la suite des différentes évolutions dans l’industrie du vélo, l’UCI a dû mettre en place des limitations  de positionnement et des critères de sélections pour les cadres de vélo acceptés dans les compétitions officielles.  Parfois, des motifs de sécurité étaient mis de l’avant, mais la plupart du temps, ces règles permettent d’égaliser les chances de tous et chacun par rapport à l’équipement utilisé.

Bien sûr, je vous entends réfléchir jusqu’ici.  C’est évident que certaines des règles imposés par les instances cyclistes ne favorisent pas toujours l’innovation, la recherche et le développement. J’en conviens.

Pour répondre à la question initiale, vous comprenez maintenant que le recul de selle imposé de 50 mm derrière l’axe du boîtier de pédalier oblige souvent le cycliste à s’avancer au maximum sur sa selle. 

Dans certains cas, la distance maximal des extensions de TT, principalement pour les cyclistes de grande taille, n’est pas suffisante et on voit les cyclistes « coincés » entre leur selle et leur cockpit.

Bref, tenté d’imiter les PRO, ce n’est pas toujours la meilleure idée!

Laissez-nous vos questions. Abonnez-vous pour soutenir notre production de contenu éducatif!

Voici un lien vers toutes nos capsules éducatives. 

Auteur L'Équipe Physiovélo

Commentaires
0

Laisser un commentaire

Top